Anneaux, Mirabelles et Macchabees

Anneaux, Mirabelles et Macchabees

Les romans et séries “à Zombies” sont assez similaires dans le fond.
Mais avec Stéphane Desienne, il y a de la variété. Les zombies peuvent dans le récit servir à autre chose qu’à faire peur.
OK ils font peur, ils tuent, en hordes, mais il peut y avoir autre chose de plus :

Dans sa série “Toxic”, le zombie est un problème majeur pour les extra-terrestres qui veulent “servir l’homme” (dans le sens culinaire du terme. Ceux qui regardaient Twilight Zone se souviennent peut-être de l’épisode “To Serve Man”)
Dans Zoulag 1 ils servaient de “décor” à une émission.
Dans Zoulag 2 de marchandise de valeur.

Ici on consomme local, le zombie est en quelque sorte locavore. Oui c’est toujours lui qui “mange”. Par local j’entends de France et de Metz en particulier. Metz voit émerger des “zombies”, d’une façon assez originale (je ne vais pas spoiler). Le récit est vif et enchaine les points de vues variés.

Je ne connais pas Metz (c’est un tort), mais le récit passionnant, dynamique, riche de plusieurs points de vues vous fera passer un bon moment même sans connaitre les lieux. Le seul problème du récit est sa fin. On commence à comprendre le “comment”, le “pourquoi” reste énigmatique et il faudra attendre la prochaine saison pour en savoir plus.
Et tout le problème est là : j’ai hâte d’en savoir plus.