Antithèse - Jean-Baptiste Ferrero - 4/5

Avis

Les enquêtes de Thomas Fiera sont des polars à la fois truculents, cathartiques et émouvants.
On y croise pas mal d'ordures. Mais pas des ordures à la James Bond (irréalistes, hors de portée et au final pas crédibles). Ici les pourris sont crédibles et très contemporains.

Attention il n'y a pas que des pourris ! Il y a des lâches, des faibles. Ils ont toute leur importance dans le récit. Les personnages secondaires sont inoubliables.

Cette enquête se passe dans le milieu universitaire. Thomas Fiera tombe très vite sur des gens bien plus dangereux et dénués des plus élémentaires valeurs humaines :
Quand vous commencez à considérer les humains comme de la marchandise, c’est que vous avez franchi une limite éthique qui ne laisse plus aucune place aux sentiments et à l’empathie.
Antithèse est comme les autres enquêtes de Thomas : il y a toujours des rencontres inattendues qui donnent à l'histoire une saveur à chaque fois différente. Le personnage principal est toujours débordant d'humanité et quand il met en pratique directe son dégout de l'exploitation c'est jubilatoire.

Des reproches  : oui il en faut !
  • C'est trop court
    Mais la lutte contre le trop court, c'est ma manie à moi.
  • Le personnage du Dubrueil est un peu trop exagéré mais il nous vient une envie irrésistible de le faire taire comme Thomas.

D'autres avis

J'ai trouvé une chronique chez quatresansquatre (il y a une blaque dans cette phrase saura tu la trouver ?)

Pour en savoir plus 


Passez sur le blog de Thomas !

Cet article "Antithèse" est paru en premier sur Post Tenebras Lire
Suggestions Polar
La femme en vert - > Nous suivons un policier islandais sur les traces d’un très ancien meurtre. L’enquête va lui faire découvrir le destin d’une famille détruite par un mari violent.Suite aux judicieux conseils de http://dzahell.fr/les-nuits-de-reykjavik-dindridason-arnaldur j’ai lu ce polar islandais. Pas la peine de tourner autour du pot : je suis tombé sur...
La femme en vert
Auteur : Arnaldur Indriðason
Etiquettes : Islande Polar
Note : ★★★★★
17/03/2016

> Nous suivons un policier islandais sur les traces d’un très ancien meurtre. L’enquête va lui faire découvrir le destin d’une famille détruite par un mari violent. Suite aux judicieux conseils de http://dzahell.fr/les-nuits-de-reykjavik-dindridason-arnaldur j’ai lu ce polar islandais. Pas la peine de tourner autour du pot : je suis tombé...

Lire la suite
Étranges rivages - ChroniqueC'est curieux cette tendance à faire des classements, vous ne trouvez pas ? À placer le 1er, le 2d ... Moi aussi je vais céder à cette manie en plaçant ce roman en haut du classement des romans d'Arnaldur Indriðason. C'est un peu osé et pour deux raisons. Je n'ai...
Étranges rivages
Auteur : Arnaldur Indriðason
Etiquettes : Islande Polar
Note : ★★★★☆
6/12/2016

ChroniqueC'est curieux cette tendance à faire des classements, vous ne trouvez pas ? À placer le 1er, le 2d ... Moi aussi je vais céder à cette manie en plaçant ce roman en haut du classement des romans d'Arnaldur Indriðason. C'est un peu osé et pour deux raisons. Je n'ai...

Lire la suite
La maison où je suis mort autrefois - Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d’affaires absent, mère d’unefillette de trois ans qu’elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à sesjours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n’a aucun souvenir avantl’âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille...
La maison où je suis mort autrefois
Auteur : Keigo Higashino
Etiquettes : Japon Polar
Note : ★★★★☆
28/03/2014

Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d’affaires absent, mère d’une fillette de trois ans qu’elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n’a aucun souvenir avant l’âge de cinq ans. Plus étrange encore, les...

Lire la suite

Des questions ?

Contactez moi par e-mail : post.tenebras.lire[arobase]ik.me

Des commentaires ?