Haïku

Haïku

Tome 1 avis et résumé

Un bon polar qui se déroule entre Nice, Genève, Vladivostok et le Japon.
Les thèmes sont modernes : le crime est international ; les ramifications multiples ; drogue business et trafic sont entre mêlés. Bon point fort : Certains protagonistes sont des citoyens du mondes aux attaches et cultures multiples.

L’intrigue est efficace.
Je trouvais que tout allait trop vite au début mais grâce aux deux tomes on apprend à mieux connaitre les personnages.

Petit bémol : Le héros blessé souffre du “syndrome du super héros” : il a des capacités incroyables qui dépassent de loin celles d’un policier normal même entraîné. J’aime les personnages plus ambigus, plus fragiles

Un petit mot sur Genève : l’auteur est visiblement documenté et si vous y habitez vous ne serez pas surpris par la description qui en est faite (il y a même des bouchons sur le pont du mont blanc : surprenant non ?)

Tome 2 : Avis et résumé

On continue dans le tome 2. Il est encore plusclair qu’ Haïku est donc un polar moderne au déroulement cinématographique (alternance de points de vue qui convergent vers un dénouement, rebondissements, retournements). Les situations sont très graphiques. J’ai immédiatement projeté pas mal d’images sur le livre. Les descriptions sont bien dosées : le décor est planté en fond de scène, mais ne vient pas envahir le premier plan.

Pourquoi moderne ? Les situations, les outils, les préoccupations sont éminemment actuels.
Mise à part la trame de l’histoire, on ressent de suite une proximité avec les personnages du roman.
Agréable à lire il vous tiendra en haleine jusqu’au bout.

La première partie de ce tome 2 se passe surtout au Japon aux environs de Kyoto et ne fait pas artificielle (ce que je craignais). Elle fait tout simplement authentique

Une bonne lecture policière et sans DRM …

Autres avis

Je ne liste pas tous les blogs qui ont plublié une critique mais ceux que je suis et que je recommande. Abonnez-vous y !

Où le trouver ?

Informations