Le Jugement de Jéhovah

Le Jugement de Jéhovah

J’écris un peu mes critiques dans l’esprit de recommander ou pas une lecture.
Et là, je suis un peu partagé. À qui recommander ce livre ?

Un petit résumé tout d’abord

Dans le précédent tome, le corps de Dieu est tombé dans l’océan.
Son corps, objet de toutes les convoitises, a été remorqué avec moult péripéties.
Dans ce tome, on suit Martin luttant contre un cancer incurable et qui a perdu sa femme.
Martin décide de faire un procès à Dieu. Mais, mais il est mort !
Et bien pas complètement, déjà le fiston est revenu après trois jours et qui sait s’il n’est pas dans un coma très profond ?
Mais un procès avec quels enjeux ?
Le corps de Dieu est maintenu réfrigéré et on fait circuler du sang au cas où il resterait un espoir.
L’enjeu du procès est de débrancher Dieu et de le laisser mourir/pourrir pour de bon.
Rien que cela.
Mais revenons à la question

À qui recommander ce livre ?

Si le mot théodicée ne vous dit rien… une grande partie du livre vous semblera obscur.
Théodicée : explication de l’apparente contradiction entre l’existence du mal et celle de Dieu.
Si vous êtes un spécialiste des justifications du mal malgré l’existence de Dieu alors le roman vous paraitra un peu léger.

Il n’y a pas que le fond qui me ferait hésiter. Le roman oscille entre humour et gravité. En effet, Martin décide d’énumérer et d’illustrer les maux présents sur terre.
Ce moment du procès est beaucoup trop long. Tellement long d’ailleurs que même les autres personnages s’en agacent ! C’est dire.

Rassurez-vous j’ai quand même passé un bon moment.

Il y a de très bonnes trouvailles.
Par exemple, Martin se promène un moment dans le cerveau de Dieu et rencontre les représentations divines de Noé, Abraham, Job … Noé qui parle de tous ceux qu’il n’a pas pu laisser monter dans l’arche et qui tapaient sur la coque.

Pour revenir à la théodicée, il y a de bons passages illustrant les différents arguments de la défense.

J’ai donc apprécié, mais sans doute, car je suis dans la très fine catégorie des athées modestes connaisseurs de théodicée

Mon conseil ?

Regardez plutôt ces deux vidéos de Monsieur Phi. :

  • Notre monde est-il le meilleur des mondes possibles ? (Ft. Dieu) Grain de philo#27
  • Leibniz : meilleur avocat du meilleur des mondes Grain de philo #28

Le trouver ?

Je recommande la version eBook bien réalisée et sans DRM



Cet article est paru en premier sur Post Tenebras Lire
Informations
Du même auteur