The Last of Us

J’ai trouvé le roman idéal pour toute personne que la pandémie de Coronavirus/Covid-19 angoisse.
Au menu de “The Last Of Us” : pandémie globale, 5 enfants, sur une île d’Écosse isolée, en mode survie.
Bucolique n’est-ce pas ?

Oui c’est roman Post-Apocalyptique typique : la survie, la survie, la mort.
Les enfants tentent d’établir des règles pour rester en vie.
Une mini-société qui mimique tant bien que mal celle des adultes disparus.
Mais pourquoi ?
Ils n’ont aucune nouvelle du reste du monde. Ils sont les seuls sur l’île qui est loin du reste de l’Écosse.
C’est de la survie pure. Ils n’ont contrairement aucun “ailleurs” à viser. Seul un espoir ténu est que l’on vienne les secourir. Des flashbacks bien dosés racontent l’arrivée de la maladie, la société qui part en morceaux, la mort des proches.

Un des enfants a besoin d’insuline. La fin du stock va précipiter les enfants vers une cascade funeste de décisions, rancoeurs, catastrophes irrémédiables,

En conclusion

Un sombre post apocalyptique, très actuel, très sombre, mais très convenu dans sa forme et dans son fond.



Cet article "The Last of Us" est paru en premier sur Post Tenebras Lire

Des commentaires, questions ?

Contactez moi par e-mail : contact [at] posttenebraslire.anonaddy.com
Ou commentez ci-dessous

Informations