La Parabole du semeur - Octavia E. Butler - 3/5

Terminons l’année 2022 par un post-apo. Ou pour être plus précis un apo.

Nous sommes en 2024, en Californie, pas très loin de Los Angeles.
On ne sait pas comment on en est arrivé là, mais la société est en voie de désintégration.
Au milieu d’un océan de la plus abjecte pauvreté, quelques communautés subsistent entre leurs murs.

Le récit est sombre, très sombre. Tout ne peut qu’aller de pire en pire.
La violence est absolument partout.

Tu es si jeune, il a dit. Ça me paraît presque criminel que tu sois si jeune dans une époque aussi terrible.

Les personnages sont tous intéressants à commencer par la narratrice.
Jeune fille noire souffrant d’hyper-empathie. Elle ressent la douleur et le plaisir (mais il y en a si peu) de ceux qui se trouvent dans son immédiate proximité.
Un don en temps ordinaire. Une immense vulnérabilité dans cette dystopie.

Le roman est brillant et glaçant dans sa peinture d’une société à peine différente de la nôtre.
Il subsiste quelques restes de la structure de la société.
Tout y est juste pire : la police ne vous protège pas, mais vous vole tout, le travail est juste l’occasion de trajets dangereux voir mortels ou d’un chemin vers l’esclavage.

L’esclavage, son retour sur le devant de la scène est un des thèmes centraux du récit.
Comme dans le Cyberpunk, de grandes entreprises font main basse sur des zones mais y réduisent la population à la servitude.

Au milieu des viols, du cannibalisme, de la violence de la drogue, une petite lumière émerge.
Lauren fédère une petite communauté autour d’elle et d’une sorte de religion qu’elle crée.

Une sorte de religion ? Ici, le dieu n’est pas un être qui exauce les prières. Qui pourrait encore le prétendre ?
Le dieu est le « changement » et Lauren enjoint les autres à croire en un avenir meilleur pour ceux qui s’adaptent au changement, trouvent la force de façonner de nouveau le monde autour d’eux, ensemble.
Façonner plutôt que subir.
Accepter ses faiblesses, s’unir et ne pas espérer qu’une entité supérieure vienne vous aider.
Un message simpliste ? Un message qui m’a laissé perplexe. Sans doute suis-je passé à côté. Certainement même.

Le roman dépeint avec une effrayante acuité un chemin que pourrait prendre l’humanité.
Ah oui j’oubliais : il fait chaud, trop chaud, et l’eau se fait rare. Les lacs californiens sont à sec ou presque… Troublant non ?

Je ne lirais cependant pas le roman suivant qui semble encore plus se centrer sur cette éthique pour l’instant dépourvue de mysticisme.

Où le trouver ?

Sur 7 Switch :



Cet article "La Parabole du semeur" est paru en premier sur Post Tenebras Lire
Suggestions Post-apocalyptique
Métro 2033 - Une lecture palpitante, pas sans défauts, mais largement sauvée par certains moments forts (j’en parle quelques lignes plus bas)J’ai lu ce roman avec passion. Ma précédente lecture étant courte et décevante je voulais lire quelque chose de fort et long.Mission réussie avec quand même un fond d’incrédulité. L’humanité s’est fait...
Métro 2033
Auteur : Dmitry Glukhovsky
Etiquettes : Science-Fiction Post-apocalyptique Russie Coup De Cœur
Note : ★★★★★
31/07/2017

Une lecture palpitante, pas sans défauts, mais largement sauvée par certains moments forts (j’en parle quelques lignes plus bas) J’ai lu ce roman avec passion. Ma précédente lecture étant courte et décevante je voulais lire quelque chose de fort et long. Mission réussie avec quand même un fond d’incrédulité. L’humanité...

Lire la suite
Toxic - Saison 3 - Volume 1 - Je vais commencer par une anecdote personnelle : j’avais lu la saison précédente il y a un long moment.J’ai choisi de ne pas la relire, mais j’ai reconnu et je me suis souvenu des personnages et de leur histoire.C’est dire s’ils étaient bien définis et étoffés.J’ai lu récemment des livres...
Toxic - Saison 3 - Volume 1
Auteur : Stéphane Desienne
Etiquettes : Post-apocalyptique Science-Fiction eBook Sans DRM
Note : ★★★★☆
3/01/2021

Je vais commencer par une anecdote personnelle : j’avais lu la saison précédente il y a un long moment. J’ai choisi de ne pas la relire, mais j’ai reconnu et je me suis souvenu des personnages et de leur histoire. C’est dire s’ils étaient bien définis et étoffés. J’ai lu...

Lire la suite
L'âme des horloges - J’aime les romans longs quand ils sont bien construitsJ’aime les romans qui suivent des personnages sur des décennies. J’aime les romans fantastiques.C’est donc parfait.Ne soyez pas focalisés par l’aspect fantastique. Il ne totalise qu’une petite partie du roman. Je pense même qu’on pourrait le retirer totalement sans retirer de l’intérêt...
L'âme des horloges
Auteur : David Mitchell
Etiquettes : Post-apocalyptique Fantastique Science-Fiction
Note : ★★★★☆
28/12/2017

J’aime les romans longs quand ils sont bien construits J’aime les romans qui suivent des personnages sur des décennies. J’aime les romans fantastiques. C’est donc parfait. Ne soyez pas focalisés par l’aspect fantastique. Il ne totalise qu’une petite partie du roman. Je pense même qu’on pourrait le retirer totalement sans...

Lire la suite

Des questions ?

Contactez moi par e-mail : post.tenebras.lire[arobase]ik.me
Informations