Corps et âme - Nicolas Zeller - 4/5

Le témoignage d’un médecin militaire qui accompagne des militaires français en opération

J’apprécie les livres qui me projettent dans un monde qui m’est inconnu.
J’y mesure la distance qui m’en sépare.
Il y a des valeurs, des façons de penser, des voyages personnels qui méritent que l’on ouvre ce livre.

Quelle différence avec la vie civile !
Ici on occulte la mort, les blessures, les handicaps.
Ici il y a des droits alors qu’il y a un autre monde fait de devoirs, fait pour « servir ».
Ici l’individualisme prime.

Chaque chapitre part d’évènements, de rencontres de terrain pour ensuite prendre du recul sur les valeurs en jeu, sur le décalage entre mission de soldat et vie civile.
Quel décalage entre un monde qui pousse l’individualisme, la valorisation du soi, l’instantané, la récompense immédiate et le combat.

Les soldats sont-ils mentalement parés et comme le dit l’auteur ont-ils ce qu’il faut dans leur bagage pour faire face à la mort, à la blessure, à l’adversité ?
On peut en douter. Certains signes montrent que le gouffre est de plus en plus grand.

Dans une période d’incertitudes, est-il encore possible de réconcilier une nation avec son armée ?
Il y a quelques éléments de réponse et des pistes ouvertes.

La force de ce livre réside aussi en ce dialogue entre réalités du terrain et le recul sur les valeurs, l’attitude, environnement humain.
J’ai été marqué par certains sujets comme le silence. Silence nécessaire à l’essentielle découverte de soi.

Certains s’engagent pour l’aventure, pour le voyage. Mais au bout de la route ce qu’ils découvrent, c’est eux-mêmes.
La révélation est souvent brutale.
Il faut s’y préparer, y être accompagné, encadré, s’appuyé sur ceux qui ont combattu avant.
Car parfois on ne peut faire face à ce que l’on trouve sur soi-même et sur sa propre vulnérabilité sans un « bagage ».

Le trouver en eBook ?



Cet article "Corps et âme" est paru en premier sur Post Tenebras Lire
Suggestions Témoignage
Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan - Oui c’est ce livre qui sert de base au film de Spike Lee “BlacKkKlansman”.C’est l’autobiographie de Ron Stallworth qui entre à la police et qui un peu par hasard se retrouve à enquêter sur le Klan en 1978.Vous y découvrirez l’incorporation d’un jeune noir dans une police blanche, complètement blanche.Vous...
Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan
Auteur : Ron Stallworth
Etiquettes : Témoignage
Note : ★★★★☆
28/09/2018

Oui c’est ce livre qui sert de base au film de Spike Lee “BlacKkKlansman”. C’est l’autobiographie de Ron Stallworth qui entre à la police et qui un peu par hasard se retrouve à enquêter sur le Klan en 1978. Vous y découvrirez l’incorporation d’un jeune noir dans une police blanche,...

Lire la suite
Gen d'Hiroshima, tome 5 - RésuméNous sommes arrivés à l'hiver 47-48. Oui plus de deux ans après la bombe. Gen, sa famille, ses amis et les Japonais sont toujours en mode survie. Les Américains qui sont là aident-ils les Japonais ?AvisLes conséquences de la guerre sont toujours là. Pas de travail. Peu de nourriture.Encore une...
Gen d'Hiroshima, tome 5
Auteur : Keiji Nakazawa
Etiquettes : Manga Japon Témoignage
Note : ★★★★☆
20/05/2015

RésuméNous sommes arrivés à l'hiver 47-48. Oui plus de deux ans après la bombe. Gen, sa famille, ses amis et les Japonais sont toujours en mode survie. Les Américains qui sont là aident-ils les Japonais ? AvisLes conséquences de la guerre sont toujours là. Pas de travail. Peu de nourriture....

Lire la suite
Gen d'Hiroshima, tome 4 - Ils ont réchappé à la bombe. Les survivants de la famille sont réunis.Maintenant, il faut survivre. Ne pas mourir de faim est déjà un exploit. Et làpas de solidarité entre les survivants. Adultes et enfants sont impitoyables.Les plus forts s'organisent. Les yakuzas profitent du fait que la police soitdiscréditée et...
Gen d'Hiroshima, tome 4
Auteur : Keiji Nakazawa
Etiquettes : Manga Japon Témoignage
Note : ★★★★☆
22/09/2014

Ils ont réchappé à la bombe. Les survivants de la famille sont réunis. Maintenant, il faut survivre. Ne pas mourir de faim est déjà un exploit. Et là pas de solidarité entre les survivants. Adultes et enfants sont impitoyables. Les plus forts s'organisent. Les yakuzas profitent du fait que la...

Lire la suite

Des questions ?

Contactez moi par e-mail : post.tenebras.lire[arobase]ik.me
Informations